TIPS IN TOWN

Bad in London #1

Let me introduce that…

Je vais tenter ici de résumer nombre d’anecdotes relatives à la vie d’un Français parmi d’autres expatriés à Londres. Pour survivre à chacun de ces moments de détresse, on se répétait sans cesse « on en rira un jour ». Ce jour étant arrivé, alors pourquoi ne pas partager mon expérience et surtout les aspects What the Fuck du quotidien de la capitale anglaise.

Faut avouer qu’on avait des rêves pleins la tête, on imagine forcément mieux réussir que là d’où l’on vient. Puis la réalité et le niveau de vie londonien vous rattrapent. La stratégie était mauvaise et le besoin de manger autre chose que des pâtes urgent.

Tu peux littéralement trouver un logement en deux heures à Londres, il faut savoir être vif et avoir du cash sur soi. Au fil des visites tu apprends à scanner les murs, tester  pression et température de l’eau ainsi que le niveau d’isolation de ta chambre. Médiocre au mieux. Le contrat en deux exemplaires signé, ton portefeuille vidé et tu peux t’installer dans ta collocation. Oui, la collocation ma mie. Qui vient s’installer à Londres avec l’idée d’avoir son propre logement et un job de rêve ? Naïfs ! Ta vie d’expat’ peut commencer !

Nombre de groupes Facebook dédiés à la vie à Londres vous donnent le ton et ça y est, j’achète mon billet aller Eurolines Paris-Londres. Oui j’ai pris le car pour des questions de logistique (= financières). Easy. Différents angles, différents plaisirs : logement, nutrition *junk food*, sorties, météo. Let’s go !

Voici ici la suite , bonne lecture!

bad in london

Follow and like us:

Leave a Reply