TIPS IN TOWN

Way beyond Milano

La prochaine fois, j’irai à Rome !

Chaque fois que je voyage (ce n’est pas si souvent malheureusement, pardonnez la prétention de cette intro), je suis touchée, faible que je suis, par le syndrome du touriste naïf lambda : « Comme j’aimerai vivre ici ! ». Et comme tout le monde, je fais des plans sur la comète, m’imagine une vie idyllique et rangée – en essayant de repérer déjà où se trouve la boulangerie-pâtisserie pour subvenir à mes besoins primaires. Grande première, Milan ne m’a pas fait cet effet, m’a presque laissée de marbre.

La pluie, le froid ou les quelques flocons de neige en cette dernière semaine de décembre y sont peut-être pour quelque chose. Mais comme je suis une seasoned traveller dans l’âme, je ne suis pas restée sur ma faim, loin de là. Je partage ici mes coups de cœur milanais et surtout, ce qu’il y a à faire à quelques lieues de Milan et ce pour quelques euros, pas plus.

On a raté le premier train pour Milan, car nous dormions à Villasanta (un village, RAS). Eu le second pour Turin de justesse et à bout de souffle…et surtout à bout de nerfs. Mon compagnon de voyage évolue à son rythme disons…bref. Nous arrivons à Turin, je suis d’une humeur massacrante.

Beau, beauté, beautiful. Fin de mes arguments. Une surprise à l’arrivée : l’alignement des magasins de luxe sous les arcades Via Roma. Une concentration si importante que c’est à la limite du comique : Prada, Gucci, Ferragamo, Mickael Kors, Louis Vuitton, Swarovski, Armani  … Rien qu’en jonchant cette avenue, tu as l’impression que les euros s’échappent de tes poches ou que tu as atterri aux Galeries Lafayette (Made in Italy).

Sinon, l’opéra, la mairie, les églises, la bibliothèque nationale, le parlement -Turin était la capitale de l’Italie dans le passé- et tout autre édifice sont imposants, anciens et à couper le souffle (du moins le mien).

Tips et adresses

  • Pour les passionnés d’Egypte,le musée Egizio propose une des collections les plus importantes après Le Caire.
  • En plus d’être un bon restaurant, EATALY (on note la finesse du jeu de mot) propose aussi une sélection de vin et spiritueux indécente, pour tous les goûts. A déguster sur place ou à emporter. 
  • Si j’y retourne, à faire sans faute : le « musée » du cinéma (l’édifice est incroyablement WTF).

PS: J’ai aucune photo valable attestant la beauté de cette ville. Scuza.

« Pourquoi Asti ? »

Parce que je connais quelqu’un qui connait Valentina et Dominico qui sont les Italiens les plus accueillants au monde et une ville qui propose un vin si excellent mérite le déplacement. C’est à côté de Turin en plus !

Visite guidée personnalisée et apparition du premier rayon de soleil italien depuis mon arrivée. Enfin! On découvre les églises, un monastère du Moyen-âge intact et les tours, caractéristiques d’Asti. Symbole à l’époque de la richesse et puissance des familles qui les faisaient construire et qui, pour prouver leur puissance, faisaient raser le haut des tours nouvellement investies.

Moment crucial de la journée : le déjeuner. On tombe sur un lieu au nom mi- français mi- viticole, autant dire une valeur sure. Plats à se damner, vin(s) à se damner. Pour digérer, on profite d’une marche salutaire et au passage d’un petit digestif, car on n’était pas déjà sur le point d’exploser.

Un irish coffee plus tard (je vous laisse deviner la nationalité de mon compagnon d’aventures), on découvre une vue incroyable sur la vallée. La journée a été rythmé par « oh la voisine, ciao ! », « oh ma sœur, ciao ! », « ciao l’ami » etc etc etc. On s’arrête toutes les trois minutes pour échanger sur tout et n’importe quoi… la dolce vita !

Tips et adresses

J’ai trouvé une superbe paire de chaussures, en cuir argent ! Non, pardon, pas du tout. J’y ai trouvé un centre historique chaleureux, des croissants au chocolat comme seuls les Italiens savent les faire, les vestiges du moyen-âge conservés, une église magnifique (passion église, je te rappelle) etc…

C’est beau, c’est italien. Alors ici, je me vois y vivre, je me suis faite tout le film en long et en large. Je quitte ma vie, me mets à mon compte, m’installe dans l’une de ses rues pavées, si typiques bla-bla-bla. Je retourne surtout à la réalité de mon compte en banque.

Tips et adresses

  • Le bon plan chaussures (+ une boutique similaire en face) « tout à 30 euros » : « Shoes… No box », Via Rovelli, N.24.
  • Le mini-musée à 2 euros de celui qui a inventé la pile électrique. Fierté locale.
  • Vérifie les heures des bus et bateaux pour aller à Bellagio, MUST SEE à ce qu’on dit. Car j’ai raté le bus, on ne peut pas tout faire /tout voir non plus. Bref l’un coute 2,50€, l’autre 15€.

Randonnée improvisée

Cette ville te fatigue la rétine, vraiment. A chaque coin du centre historique, la Città Alta, des pierres, des édifices d’une rare beauté et Dieu sait que Paris est la plus belle ville du monde donc je sais de quoi je parle (#chauvin #objectivité). J’ai rarement pris autant de photo à la seconde, tu peux imaginer la qualité du cadrage et le rendu final !

En définitive, une après-midi de marche agréable qui vaut plus que le détour. Entrer partout est le mot d’ordre. Partout, sans exception.

Tips et adresses :

  • Atteindre à la Città Alta en funiculaire, pourquoi pas, ça ne coûte pas grand chose. Pour la descente, on évite l’attente pour prendre le bus A1 si mes souvenirs sont bons, moins cher & plus rapide.
  • Pause salée: La Piadella.
  • Pause sucrée o-bli-ga-toire, je regrette de ne pas en avoir pris en guise de cadeau (pour moi-même j’entends).

Bah oui, quand même !

Ma passion pour les églises a été largement rassasiée en un et unique seul lieu et je ne saurais trop te conseiller d’y aller. MUST-SEE. L’entrée est gratuite, le lieu « j’ai pas les mots pour décrire cela » avec un triple effet kiss cool dès qu’on en passe le seuil. Je n’ai pas pu visiter le Duomo (pour cause de queue/froid/flemme/monde) mais le voir est le minimum. Le bus pour l’aéroport Linate est situé à deux pas, donc pas d’excuse !

Je termine mes bons plans à Milan par luxe (littéralement), calme et volupté. En gros pour le plaisir des yeux et de ceux qui auront les moyens d’acheter un sac Dior/Céline/Balanciaga/Pucci/Jimmy Choo/Chanel/J’arrête là mon énumération/…sur un coup de tête. Sans douleur et pleine de réalisme, j’envisage ce lieu comme un musée, pour le plaisir des yeux (et me préparer dans le cas où je deviendrais millionnaire incessamment sous peu *Gold Digger *). On touche avec les yeux, pas plus !

Tips et adresses

Better to know: 

  • Réserver les billets de train au meilleur prix sur GoEuro pour voyager en Italie: la veille, ce n’est pas trop tard pour réserver…mais fais-le avant pour obtenir les meilleurs tarifs. On ne fraude pas en Italie: ceci est un rappel pour tous les saligauds qui le font dans leur pays natal. 
  • L’application City Mapper  marche à Milan et alentours, tellement pratique ! 
  • Le billet des navettes bus-aéroports s’achètent dans les kiosques ou stations de métro. Oui je me suis tapée une mission pour trouver le mien le jour de la Saint Sylvestre.

BERGAMO

daydindayoff-way-beyond-milano
daydindayoff-way-beyond-milano
daydindayoff-way-beyond-milano
daydindayoff-way-beyond-milano
daydindayoff-way-beyond-milano

ASTI

daydindayoff-way-beyond-milano
daydindayoff-way-beyond-milano
daydindayoff-way-beyond-milano
daydindayoff-way-beyond-milano

LAGO DI COMO

daydindayoff-way-beyond-milano
daydindayoff-way-beyond-milano
daydindayoff-way-beyond-milano
daydindayoff-way-beyond-milano
daydindayoff-way-beyond-milano

MILANO

daydindayoff-way-beyond-milano
daydindayoff-way-beyond-milano
daydindayoff-way-beyond-milano
daydindayoff-way-beyond-milano
daydindayoff-way-beyond-milano
daydindayoff-way-beyond-milano
daydindayoff-way-beyond-milano
daydindayoff-way-beyond-milano
Follow and like us:

1 Comment

  1. Furious Fur | dayindayoff

    2018-04-08 at 20 h 53 min

    […] moins d’être le dernier connards. Le contexte est le suivant: je vais en Italie cet hiver (article inspiré à lire ici): froid de gueux. Les seules personnes qui résistent à ces températures négatives sont les mama […]

Leave a Reply